Bois de chauffage


Nos offres du moment
promo bois de chauffage

Les granulés et les bûches de bois compressées sont disponibles dans notre magasin de Foussemagne prés de Belfort.
Nous effectuons également les livraisons de granulés et de bois compressé avec nos propres camions sur les départements du Territoire de Belfort et sur une partie des départements du Bas-Rhin, Haute-Saône et Doubs. Pour les autres départements vous pouvez également nous contacter. Vous pouvez aussi découvrir une large gamme de poêles, inserts, chaudières à bois et à granulés dans notre hall d’exposition de Foussemagne.


livraison à domicile


nous proposons plusieurs types de combustibles Bois

le bois de chauffage

Depuis que l’homme a réussi à maitriser le feu, le bois de chauffage est devenu le principal moyen de chauffage aussi bien pour chauffer la maison que pour faire la cuisine.
Le bois a été pendant quelques années délaissé au profit de l’électricité, du gaz ou du fioul. La raréfaction des produits fossiles ainsi que le prix des combustibles fossiles qui ne cesse de grimper a poussé les industriels et fabricants d’appareils de chauffage comme les poêles ou chaudières à bois à se pencher sur la fabrication d’appareils de plus en plus performants.
Les incitations et les aides de l’état ont également participé au retour des utilisateurs vers les énergies renouvelables.
Depuis quelques années avec l’apparition du granulé de bois les fabricants de poêles à bois ont développé des poêles entiérement automatiques les poêles à granulés. Les ventes de ces poêles à granulés ne cessent d’augmenter et persuadent, grâce à leur automatisme, beaucoup de foyer à se diriger vers ce moyen de chauffage très performant et respectueux de l’environnement.
Les poêles à bois et inserts à bois ont eux aussi bénéficié des avancées technologiques et sont devenus des appareils de chauffage très performants.
La prise de conscience des gens et des industriels ont permis au bois de chauffage de retrouver son rang de leader pour le chauffage. Les différentes obligations pour l’obtention des aides, la prise de conscience des utilisateurs ainsi que la formation Qualibois des artisans sur les méthodes et matériaux d’installation alliés à des aides pour l’isolation intérieure ou extérieure ont remis le bois de chauffage au goût du jour.
Le bois de chauffage traditionnel est également devenu un combustible pour lequel les marchands de bois ont dus ou sont en train de s’adapter pour apporter plus de soins au séchage et à la recoupe à longueur. La mécanisation (fendeuse, combiné coupeur fendeur etc..) devenue possible actuellement le leur a permis. La plupart des poêles à bois ayant un rendement très important souvent plus de 80% ne nécessite plus d’avoir des puissances énormes et de ce fait les foyers sont devenus beaucoup plus petits et la livraison du bois de chauffage en longueur de 0,33 cm est devenue de plus en plus courante.
L’arrivée de nouveaux combustibles comme les bûches compressées issues des produits connexes de scierie facilite l’approvisionnement ainsi que le stockage du bois de chauffage. Les bûches compressées se distinguent en 2 produits les bûches de jour fabriquées à base de sciure et les bûches de nuit quant à elles fabriquées à base d’écorce.
Les bûches de jour permettent une montée en température très rapide et beaucoup d’utilisateurs se font surprendre lors de la première utilisation par la possibilité de chauffe de ces bûches. Il n’est pas nécessaire et même déconseillé de charger le foyer complet pour obtenir une chaleur suffisante. Mais maintenant la plupart des marchands de poêles ou inserts à bois qui conseillent souvent ce produit sont à même d’expliquer à l’utilisateur la quantité nécessaire au bon fonctionnement de leur appareil de chauffage.
Les bûches de nuit comme leur nom l’indique sont quant à elles utilisées pour chauffer la nuit. C’est-à-dire qu’elles produisent beaucoup moins de chaleur mais elles couvent toute la nuit et il suffit le matin de recharger le foyer avec des bûches de jour ou du bois de chauffage traditionnel pour redonner immédiatement de la chaleur dans votre habitation.



Les énergies renouvelables

Longtemps exploitées, bien avant le XXème siècle. Pour certaines d'entre elles, les énergies renouvelables sont devenues, en 1973, sujet d'actualité lors du premier "choc pétrolier". Les énergies renouvelables s'opposent aux énergies non renouvelables (énergies fossiles et nucléaires). Mais la disponibilité à l'infini de ces énergies n'a de sens qu'à l'échelle humaine. En effet, il ne faut jamais perdre de vue que l'énergie, quelle que soit sa forme, est un contenu propre à une substance ou à un système, et que toute utilisation d'énergie revient à l'en retirer irrémédiablement. D'autre part, si une partie de l'énergie consommée a effectivement servi, le reste est le plus souvent perdu et se retrouve dans l'environnement, c'est-à-dire l'air ambiant, qui sert de "poubelle énergétique".Quant aux diverses formes d'énergie, certaines sont mieux adaptées que d'autres à un usage donné, et la conversion mutuelle entre formes d'énergie apparaît ainsi inévitable, même si le rendement en souffre souvent considérablement, ce qui est d'autant plus pénalisant pour des énergies peu concentrées.



L'énergie de la biomasse

La biomasse est tout ce que produisent la terre et les milieux aquatiques sous l'action du rayonnement solaire : arbres, plantes, algues. Les végétaux contiennent de l'énergie ; ils ont d'ailleurs constitué pendant des millénaires l'unique source d'énergie utilisée par l'homme : les aliments de l'homme lui-même et du bétail qui étaient les seuls moteurs, et le bois, seul combustible connu, employé avec un rendement énergétique désastreux jusqu'à la découverte des combustibles fossiles.



La combustion

Le bois peut être employé tel quel, comme combustible ; c'est de loin la forme d'énergie de la biomasse la plus utilisée. En France, le bois est essentiellement utilisé pour chauffer les habitations individuelles ; près de la moitié d'entre elles y ont recours, surtout en milieu rural où il est souvent peu onéreux, voire gratuit. Rappelons que la forêt recouvre 25 % de la superficie de la France. À la combustion directe s'ajoute également la pyrolyse ou carbonisation : en chauffant le bois, on obtient un gaz combustible, des produits condensables (eau et goudrons), et un résidu solide, le charbon de bois (production annuelle en France : 60 000 t). Ce charbon de bois est intéressant par sa faible densité, mais il ne contient que 30 à 50 % de l'énergie initiale du bois pyrolysé. Cependant, des installations à haut rendement, telle celle de Framatome-Cemagref implantée à Clamecy, permettent d'approcher un rendement de 90 %.(Texte Extrait Encyclopédie Larousse)